BIO



Quand l’un ne voulant plus chanter en anglais finit par scander ses textes en français et rencontre l’autre bricolant alors une batterie électronique artisanale, cela devient, avec le troisième et sa basse en guise de clé de voûte : Gros Oiseau.


Gros Oiseau : des sons de boîtes à rythmes faits-maison d’abord, puis empruntant les sons des boîtes à rythmes des années 80 ; rendus mythiques notamment par Run DMC ; des textes actuels et urbains flirtant nonchalamment avec Tintin autant que le Surréalisme et une basse ne lâchant jamais l’affaire.

Formé en 2014 par Nicolas Tissot (The Proteins), Julien Israelian (Imperial Tiger Orchestra, Pierre Omer’s Swing Revue, Samsonite Orchestra) et par Paul Courlet (Merzuga, Antioche Kirm, 3 Points de Suspensions), Gros Oiseau est un combo dont on cherche encore l’assemblage de styles qui le définira : Electro-Punk, Breakbeat-Rock’n’Roll, Kraut-Rap  ?

Gros Oiseau sort son premier album : « Zonzon » composé de 6 titres radiophoniques et d’une longue plage live prise sur le vif.

***

Gros Oiseau concocte une soupe douteuse.

On y trouve pas mal de nerf, des éclats d'os, de l'encre de seiche bien noire, du sable qui crisse sous la dent, du cartilage et des gros bouts de gras élastiques, des morceaux de béton ainsi que du plancton, des chiens qui aboient, des poulpes joueurs et divers organismes mono et multi-cellulaire.
Beats carré-bossus fabriqués maison, basses spasmodiques, synthé rachitique, formules magiques et vocaux étranges se mélangent à feu vif...
On rajoute des bongos idiots, des maracas et des petits violons, et la mixture, élaborée par Julien Israelian (Pierre Omer's Swing Revue, Imperial Tiger Orchestra), Paul Courlet (Antioche Kirm) et Nicolas Tissot (The Proteins), se met a bouger toute seule...


***

Gros Oiseau bruzzelt eine zweifelhafte (dubiose) Suppe ;
man findet darin viele Nerven, Knochensplitter, dunkle Tintenfisch-Tinte, unter den Zähnen knirschender Sand, Knorbel und Grosse fettige elastische Stücke, fette Gummibänder, Betonklötze, Plankton, bellende Hunde, spielende Kraken und verschiedene Mono- und multizelluläre Organismen!
Eckig-buckligen Beats, spasmischen Bässe, rachitische Synthesizer und fremdartige Stimmen mischen sich zu einem lebendigem Feuer!
Dazu kommen verrückte Bongos hinzu, Maracas und kleine Violinen und die Mischung ist bewegt sich von selbst !
Ausgearbeitet von Julien Israelian (Pierre Omer's Swing Revue, Imperial Tiger Orchestra), Paul Courlet (Antioche Kirm) und Nicolas Tissot (The Proteins).